• <Libellé inconnu>,

Dt privé : L'autorité sur autrui en droit privé

Publié le 8 décembre 2005 Mis à jour le 18 avril 2016

Maxime LEVRIER a présenté ses travaux en soutenance en vue de l'obtention du doctorat en sciences juridiques.

Date(s)

le 12 décembre 2005

à 13h30
Lieu(x)

 

 Directeur : Janine REVEL, professeur des universités

 Equipe de recherche : Centre du droit du contentieux économique

 Membres du jury :
Françoise DEKEUVER, professeur des universités, Lille 2,
Xavier LAGARDE, professeur des universités, Université Paris Nanterre,
Antoine LYON-CAEN, professeur des universités, Université Paris Nanterre,
Janine REVEL, professeur des universités, Université Paris Nanterre,
Geneviève VINEY, professeur des universités, Paris I

Admis, mention très honorable avec les félicitations du jury

L'objet de la thèse (L'autorité sur autrui en droit privé) est de dégager les contours d'une figure juridique que le droit privé oppose à la rationalisation de fait de la relation d'autorité sur autrui. Par delà la diversité des techniques employées par le droit du travail et le droit de la famille pour appréhender la relation de travail salarié et l'autorité sur la personne de l'enfant, il est possible de dégager des constantes permettant de définir un modèle de relation d'autorité sur autrui par lequel l'ordre juridique tend à contraindre le pouvoir factuel du détenteur de l'autorité. D'autres situations juridiques trahissent en fait un pouvoir de commandement sur autrui, sans que l'ordre juridique ne les reconnaisse en tant que telle. Il s'agit alors de confronter le modèle juridique de rationalisation de l'autorité sur autrui aux règles régissant ces situations juridiques non réglementée comme étant de type autoritaire (enfant élevé par un tiers et contrats dépendance économique).

Mis à jour le 18 avril 2016